La légende

Alep, la cité millénaire à l’histoire chargée du passage des hommes.

Alep avec sa citadelle à la rude beauté.

Alep ou ce souk légendaire ouvrant la porte des mémoires aux longues caravanes de soieries et d’épices.

Alep, l’odeur amère et forte de l’olive et du laurier s’échappant des savonneries.

Alep, ville de mosquées et d’églises, de hammams et de bimaristans, de ruelles étroites et de khans ombragés.

Alep, comme une mélopée venant du fond des âges, du fond des âges et des légendes.

Plus loin, au détour d’un quartier, d’une rue de l’Alep d’aujourd’hui, ils sont là.
Artisans sans nom, comment les nommer ? Récupérateurs de pneus ? Faiseurs de sacs pour tous les marchés de Syrie ? Ouvriers du bout de chaîne ?

Artisans des énergies renouvelables ?

Quelle importance puisqu’ils sont là. Eux aussi, rouage essentiel de ce petit peuple syrien, noble et fier, doux et discret, pétri de poésie et profondément vivant.

 

Une exposition ...

La réflexion sur le développement durable et sur les moyens à mettre en oeuvre pour rapprocher peuples et cultures exige une vraie rencontre avec l’autre. Une exposition conçue comme une invitation à la rencontre, à la connaissance de l’autre incarné ici par les artisans syriens d’Alep dont les mains oeuvrent et s’efforcent pour créer toutes sortes d’objets en caoutchouc.

A l’heure des Grenelles et des questionnements sur le développement durable en Occident, «La Légende» rend compte de l’avant-gardisme naturel de ces artisans syriens d’Alep qui recyclent en paniers pour les marchés la grande majorité des pneus de leur pays.

La photographie parcourt les mouvements de tensions des mains des artisans et dévoile la beauté rude du métier. L’écriture, elle, redéfinit une poétique de la dignité en faisant de ces artisans le symbole d’un Orient inventif, riche et pluriel.

L’exposition est composée de tirages couleur sibachrome et de plexiglass 5mm avec impression photo noir et blanc verso et impression texte blanc recto. Elle est accompagnée des objets réalisés par les artisans. Elle a été présentée plusieurs fois en France.